Été 1995, première colonie de vacances en Dordogne. Mon père me glisse un appareil photo jetable dans mon sac. Après tirage, que des photos de ciel, de murs, pas une seule de mes copains ou des activités de la colo. Première fois que j’ai eu un appareil photo dans les mains, ils ne m’ont plus jamais quitté. La photographie de rue est pour moi un moyen d’immortaliser la vie; pas celle telle que racontée dans les livres d’histoire, mais celle de tous les jours.
(A)Lex